Ebi
Accueil | Quoi faire avec vos textiles défraichis?
23 septembre 2020

Quoi faire avec vos textiles défraichis?

La belle saison des couleurs est arrivée, tout comme l’envie de ressortir nos pulls si douillets!

Au passage, profitons-en pour faire un tri de nos vêtements. Un tricot déformé? Un veston déchiré? Une chemise lacérée? Avant d’opter pour la solution de dernier recours, soit de les jeter à la poubelle, lisez ceci!

La mode est l’un des secteurs les plus polluants au monde. Au Québec, 3 % des matières résiduelles mises dans les collectes de déchets ou de matières recyclables (à tort bien sûr, car le textile ne va jamais dans le bac bleu) en bordure de rue par les ménages sont des produits de textile ou d’habillement. Cela équivaut à un peu plus de 95 000 tonnes par année.*

Dans le but de toujours réduire les déchets envoyés dans les sites d’enfouissement, il est important d’adopter une conduite plus responsable en se basant sur l’approche 3R-V : réduire, réutiliser, recycler et valoriser.

RÉDUCTION À LA SOURCE

Avant d’acheter un vêtement, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin. La plupart du temps, la réponse est non. Procurez-vous que les articles qui sont nécessaires et privilégiez des vêtements plus durables, faciles d’entretien et qui traverseront les modes.

RÉUTILISATION OU RÉEMPLOI

Si certains de vos vêtements ne vous conviennent plus, ils peuvent sans doute faire des heureux en les déposants dans un point de chute, dans un organisme de charité ou dans une friperie.

Et pourquoi ne pas organiser une soirée d’échange de vêtements avec vos amis? Vous pourriez y faire de belles trouvailles!

RECYCLAGE

Outre le traditionnel déchiquetage de certaines pièces en chiffons ou de sacs originaux, prenez le temps de vérifier si votre article peut être réparé, ajusté ou adapté. En quelques minutes, vous pouvez prolonger la vie de vos vêtements de plusieurs années. Si vous n’avez pas de talent de couturier, visitez celui près de chez vous et encouragez l’économie de votre quartier.

VALORISER

Cette dernière étape consiste à transformer chimiquement ou organiquement les matières résiduelles. Les textiles qui ne trouvent pas preneur au réemploi ou au recyclage prennent le chemin de la valorisation énergétique, sinon de l’élimination (enfouissement et incinération).

N’oubliez pas qu’une multitude d’options s’offrent à vous pour agir à la base de votre consommation, là où l’impact environnemental est le plus direct. Le guide du vêtement responsable d’Équiterre  présente une foule d’informations pour en savoir plus sur les meilleurs choix à faire.

Voici quelques bonnes adresses d’organismes de recyclage textile. Nous vous invitons à les contacter afin de valider leur processus actuel en raison de la Covid-19.

  • Certex est un organisme de bienfaisance québécois situé à Saint-Hubert. Son objectif : réutiliser ou recycler les produits textiles. Les produits textiles abimés, brisés ou désuets qui sont donnés à Certex doivent être composés à 100 % de coton afin d’être transformés en chiffons absorbants. Ce qui ne peut être recyclé ou vendu localement est expédié outre-mer dans les pays en développement. La revente à l’étranger se fait avec des petits marchands, ce qui empêche de perturber l’industrie textile locale. Finalement, les produits textiles qui sont trop abimés pour être réutilisés sont recyclés en chiffons industriels. 
  • Ekotex est un organisme québécois situé à Montréal qui recycle les textiles usagés. Les produits en bon état sont expédiés un peu partout sur la planète pour la revente, et la balance est recyclée en chiffons ou en fibres pour faire des isolants et du rembourrage.
  • Récupex est un organisme à but non lucratif situé à Sherbrooke. Dédié à l’insertion, il crée divers emplois dans le domaine du recyclage textile. Ils ont aussi une boutique qui met en valeur des produits faits à partir de textiles recyclés.
  • Le détaillant H&M a développé un programme de recyclage textile qui est accessible dans toutes ses boutiques. En plus de redistribuer les dons globalement et de déchiqueter les fibres pour en faire des isolants et du rembourrage, la marque scandinave recycle certaines fibres afin de les réutiliser pour la création de nouveaux vêtements.
  • Recyc-Québec propose l’application Ça va où qui nous guide vers différents points de récupération de plusieurs types de matières, dont les textiles. Avant de mettre un déchet non conventionnel à la poubelle ou au bac de recyclage, il est plus sage d’effectuer une recherche afin d’opter pour le choix le plus environnemental.

*Source : Recyc-Québec : https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/Fiche-info-textile.pdf

« Retour

SIÈGE SOCIAL

670, rue Montcalm
Berthierville (Québec) J0K 1A0
Tél. : 1 800 486-0225
Téléc.: 450 836-1145

R.B.Q 1139-7023-55

sitemap
Repliche Orologi Rolex