L'enlèvement de la neige usée, tout un contrat | EBI
Ebi
Accueil | L’enlèvement de la neige usée, tout un contrat!
29 janvier 2018

L’enlèvement de la neige usée, tout un contrat!

En cette période hivernale au Québec, nous avons droit à un paysage des plus féériques. Toutefois, ces intempéries amènent leur lot de tracas aux entreprises œuvrant dans le domaine de déneigement. Disponibilité, organisation, professionnalisme qualifient ceux qui doivent assurer la sécurité des usagers de la route. Lors de tempêtes, les escouades de déneigement sont au poste pour dégager le circuit routier. Mais qu’en est-il de cette neige une fois les voies de circulation déblayées ?

Réglementation

déneigement
C’est en 1997 que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a réglementé le transport et le dépôt de la neige en raison des risques de contamination pour l’environnement. En ce sens, le Règlement sur les lieux d’élimination de neige a été élaboré pour les municipalités, les personnes et les entreprises qui déchargent la neige dans les cours d’eau ou en bordure de ceux-ci. Ce document officiel traite également de l’exploitation d’un lieu d’élimination de neige. Il stipule que la neige transportée pour être éliminée doit être déposée dans un lieu autorisé par le ministre selon l’article 22 de la Loi sur la qualité de l’environnement. Des sanctions administratives pécuniaires sont prévues pour ceux qui commettent une infraction au règlement.

Contaminants dans la neige

Saviez-vous que la neige est contaminée avant même son arrivée au sol ? Par le processus d’évaporation qui vise à purifier l’eau, des contaminants sont libérés dans l’atmosphère et la neige s’y associe durant sa chute vers le sol. Cependant, la contamination augmente de façon considérable par l’épandage de fondants, d’abrasifs et de roc concassé sur nos routes. Selon le MDDELCC, ce sont 1,5 million de tonnes de sels de voirie qui sont épandus annuellement sur les routes, voies piétonnières et stationnements du Québec. Force est de constater que ce sel de voirie affecte les nappes aquifères, le sol, la flore, la faune aquatique et terrestre ainsi que les infrastructures.

 

On y ajoute divers contaminants des milieux urbains tels que les ordures, les huiles et graisses, les matières en suspension ainsi que les particules de métaux. Les contaminants entrent dans le cycle de la matière à la fonte de la neige. Une fois introduits dans le sol, l’eau et l’air, ils peuvent affecter la chaine alimentaire par les plantes et les animaux pour finalement nous atteindre. Les services de déneigement se doivent donc d’utiliser la quantité adéquate de sel pour limiter l’impact environnemental en s’assurant d’offrir un service de qualité aux citoyens. Qui plus est, les procédures et règlements mis en place par le Ministère contribuent à minimiser les conséquences de la neige usée déversée dans les cours d’eau sur notre milieu de vie.

 

Le déneigement au Québec représente un travail colossal alors que certaines municipalités reçoivent annuellement 200 à 350 cm de neige. Lors de la prochaine tempête, soyez courtois avec eux et saluez-les, vous mettrez du soleil dans leur journée !

« Retour

SIÈGE SOCIAL

670, rue Montcalm
Berthierville (Québec) J0K 1A0
Tél. : 1 800 486-0225
Téléc.: 450 836-1145

R.B.Q 1139-7023-55

sitemap
Repliche Orologi Rolex