Ebi
Accueil | L’ABC du bac de matières organiques
19 juin 2018

L’ABC du bac de matières organiques

Votre municipalité vous a récemment distribué un bac brun dédié à la collecte des matières organiques ? Tout cela vous semble compliqué ! Détrompez-vous ! Il ne suffit que de comprendre le concept de base pour savoir s’y retrouver aisément.

 

Collecte des matières organiques, les raisons à son origine

Dans le cadre de sa Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, le gouvernement du Québec s’est penché sur la question de l’enfouissement de certaines matières pouvant être valorisées.

Le papier et le carton

Ainsi, en 2013, le gouvernement a banni le papier et le carton de l’élimination puisque ces deux matières peuvent être recyclées par le biais de la collecte sélective.

Le bois

En 2014, ce fut au tour du bois et plus particulièrement du bois de construction, de rénovation et de démolition (CRD) d’être interdit à l’enfouissement.

Les matières organiques putrescibles

Enfin, à compter de 2022, ce sera au tour des matières organiques putrescibles qui devront être valorisées autrement que par l’enfouissement. Ainsi, les MRC, villes et municipalités doivent dorénavant trouver une nouvelle façon de valoriser ces matières. Et c’est ainsi qu’est venu l’idée de la troisième voie, soit la collecte des matières organiques par le biais du bac brun et la transformation de ces matières en compost.

 


Le saviez-vous ?

Les matières organiques représentent près de la moitié du poids des matières résiduelles collectées par citoyen.

Les matières collectées par le biais du bac brun sont transformées en compost qui est redistribué aux villes et municipalités ayant contribué à la collecte.


 

Matières acceptées

Pourquoi faudrait-il se compliquer la vie lorsque vient le temps de séparer nos matières et de les déposer dans le bon bac ? Matières organiques

 

Ces 3 questions simples vous permettront de déterminer si la matière en question doit être déposée dans votre bac brun.

  1. Est-ce un aliment solide ou un résidu de cuisine ?
  2. S’agit-il d’un résidu de jardin ?
  3. Est-ce du papier ou du carton souillé par les aliments ?

Si vous avez répondu oui à l’une ou l’autre de ces trois questions, alors vous pouvez mettre la matière dans votre bac brun.

Sinon, assurez-vous de la déposer au bon endroit, soit dans le bac bleu pour les matières recyclables, à l’écocentre ou encore dans votre bac à déchets.

 

Les sacs, oui ou non ?

Sacs refusésNON ! Les sacs sont refusés dans la collecte des matières organiques. Ils contaminent le compost et en affectent la qualité finale.

Procéder à une collecte pêle-mêle, sans sac, s’avère être la meilleure façon de participer.

Existe-t-il une alternative aux sacs ?

Vous souhaitez doubler votre bac, alors créez-en un avec quelques plis en papier journal. Il existe de nombreux sites vous proposant un origami simple pour créer un sac en papier journal efficace pour votre petit bac de cuisine. La Ville d’Ottawa a d’ailleurs créé un petit vidéo présentant une technique de pliage peu compliquée pour faire une pochette avec du papier journal (Origami organique).

 

Matières refusées

Toutes matières qui ne sont pas des aliments solides ou des résidus de cuisine, des résidus de jardinage ou du papier et du carton souillé par des aliments ne doivent pas se retrouver dans le bac brun. Voici une liste non exhaustive des matières refusées :

  • Déchets
  • Matières recyclables (papier et carton propre, plastique, métal et verre)
  • Matériaux de construction (bois, gypse, céramique, stratifiés, béton, pierre, etc.)
  • Toutes matières de plastique (même lorsque décrites comme biodégradables ou compostables)
  • Résidus domestiques dangereux (peinture, huiles usées, produits nettoyants, piles, etc.)
  • Matières liquides (Lait, jus, soupe, huile végétale, etc.)

 

Pour éviter les odeurs

Il existe de multiples trucs qui vous permettent de minimiser les odeurs et d’éviter la présence d’animaux et d’insectes nuisibles.

  • Videz régulièrement votre petit bac de cuisine dans le bac roulant et n’hésitez pas à le nettoyer lorsque vous le jugez nécessaire.
  • Mettez votre bac en bordure de rue chaque semaine, même s’il ne contient pas beaucoup de matières.
  • Entreposez toujours votre bac dans un endroit ombragé.
  • Mettez du papier journal au fond du bac
  • Enveloppez les viandes et restes de table dans un sac en papier ou dans un journal
  • Alternez les résidus de cuisine (humides) avec des matières sèches (feuilles mortes, papier journal)
  • Mettez les résidus odorants (viande) dans le bac juste un peu avant la collecte
  • Tondez votre gazon une ou deux journées avant la collecte ou laissez-le sécher avant de le mettre dans le bac
  • Rincez le bac avec de l’eau et du savon doux ou une solution d’eau et de vinaigre

 

De plus voici quelques trucs intéressants pour éviter la présence de mouches et de vers blancs dans votre bac de matières organiques :

  • Puisque les vers sont des larves de mouches, pour s’en débarrasser aspergez-les avec du vinaigre blanc dilué à l’eau ou avec du sel
  • Vous pouvez également saupoudrer un peu de bicarbonate de soude dans votre bac.

 

 

Positionnement des bacs

  • Sortez les bacs roulants avant 6 h le matin ou encore la veille de la collecte ;
  • Placez-les en bordure de rue, sur votre propriété ;
  • Placez vos bacs de sorte que les poignées et les roues soient du côté de la maison ;
  • Assurez-vous qu’il y ait un dégagement d’environ 60 cm (2 pieds) autour des bacs pour faciliter la collecte mécanisée ;
  • Veillez à bien fermer le couvercle du bac et ne déposez rien sur le dessus.

 

Pour en savoir plus, contactez votre municipalité ou encore contactez-nous ! Notre équipe d’experts saura vous aider.

 

 

« Retour

SIÈGE SOCIAL

670, rue Montcalm
Berthierville (Québec) J0K 1A0
Tél. : 1 800 486-0225
Téléc.: 450 836-1145

R.B.Q 1139-7023-55

sitemap
Repliche Orologi Rolex